Régulation Hormonale chez l'homme et la femme

Le développement et le fonctionnement des appareils reproducteurs sont sous la dépendance d'hormone. L'hypothalamus sécrète la GnRH (gonadotropin releasing hormone) qui stimule l'hypophyse qui sécrète alors 2 hormones:

  1. La F.S.H. (follicle-stimulating hormone);
  2. La L.H. (luteinizing hormone).

Ces hormones libérées dans la circulation sanguine générale vont agir sur des cellules cibles situées dans les gonades. Ensuite, les hormones sexuelles sécrètées par les gonades agiront à distance sur des organes cibles en se fixant à leurs récepteurs spécifiques. Elles contrôleront ainsi leur propre sécrétion en modulant l'action du complexe hypothalamo-hypophysaire (rétrocontrôle) et l'activité d'autres organes cibles, par exemple l'utérus.

 

 

CHEZ L'HOMME, le complexe hypothalamo-hypophysaire contrôle l'activité continue des testicules, de la puberté jusqu'à la fin de la vie:

  • La F.S.H. agit sur les cellules de Sertoli stimulant chaque jour la production de plusieurs millions de spermatozoïdes au sein des tubes séminifères.
  • La L.H. agit sur les cellules intersticielles  de Leydig sécrétant en continu la testostérone.

La testostérone agit sur:

  • le développement des organes génitaux;
  • les caractères sexuels secondaires;
  • le métabolisme.

La testostérone va moduler sa propre sécrétion en exerçant un rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire.

 

 

CHEZ LA FEMME, le complexe hypothalamo-hypophysaire contrôle l'activité cyclique des ovaires, de la puberté jusqu'à la ménopause:

  • La F.S.H. permet la formation du follicule qui sécrétera alors les oestrogènes.
  • La L.H. permet l'ovulation et la transformation du follicule en corps jaune qui sécrètera la progestérone.

Les oestrogènes agissent sur:

  • le développement des organes génitaux;
  • les caractères secondaires;
  • l'épaississement de la paroi de l'utérus.

 

La progestérone:

  • Empêche une nouvelle ovulation après la formation du corps jaune;
  •  
  • Continue l'action des oestrogènes au niveau de la paroi de l'utérus. (Voir chapitre sur le cycle ovarien).
Commentaires (2)

1. Dissa Zéphyrin 16/09/2014

peut on dire que l'inhibine inhibe, par effet à retroaction de FSH par l'hypophyse?

2. hakim 02/11/2012

je vourais bien apprendre cette lecons de svt car on na un devoir demain

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×